top
down
home
contact
search
random
comment

Emission du 18 avril 2008

[backstage] Jumpstyle Part1/2


En France, ça a donné la Tektonik, une marque déposée, alors qu'en Belgique et en Hollande, c'est la B.O. d'une nouvelle fureur de vivre : premier épisode de l'incroyable histoire du Jumpstyle.

En Belgique, le Jumpstyle fait déjà partie du programme scolaire. Certaines écoles élémentaires, comme dans la ville de Wiese à côté de Gand, proposent des cours de cette danse qui fait fureur au plat pays. Le Tsunami Jumpstyle n'a pas épargné la France. Depuis cinq ans, tous les week-ends, dans la banlieue sud de Paris, le Metropolis bat au rythme de ce son venu du Nord qui se danse principalement avec les jambes. Ici, il a même accouché d'une variante qui cartonne dans l'Hexagone: la Tektonik, ou Vertigo, qui utilise le haut du corps…

Une secte étrange qui a déjà son gourou: le hollandais volant Patrick Mantizz, 19 ans, alias Patrick Jumpen.

Sacré "The World Best Jumper" en diffusant ses pas de danse sur le web, Patrick est à l'origine du big-bang du Jumpstyle, cumulant près de 20 millions de connections, sans marketing ni support radio. C’est grâce à sa vidéo, balancée en 2006 sur le web, que Patrick Jumpen allume la mèche. En quelques minutes, il y explique comment réaliser les premiers pas du Jumpstyle dans l'arrière-cour de ses parents. Quelques clips de jumpstyle plus tard, Patrick sort son premier single. Classé cinquième au hit parade hollandais, il lui ouvre les portes des plateaux télés! En 2007, véritable star dans son pays, son DVD "Jump, How To" est DVD d’or.

Au « Complex », à Saint Nicolas près d’Anvers en Belgique, tout le monde s'est mis au pas sur les délires de Patrick Jumpen. Dans ces usines à danser, le Jumpstyle est une poule aux œufs d'or. Chaque week-end, les danseurs sont plus de 3000 à se défier sur les rythmes des DJs les plus prisés du moment. Ici, le Jump est passé à une nouvelle étape: le Tekstyle, ou Starstyle.

Des gros beats aux grosses cylindrées, le Jumpstyle est devenu un style de vie. Un homme s'en frotte les mains. Son logo "Jumping Is Not A Crime" copie celui du styliste anversois Dik Bikkembergs. Ses DVDs cumulent Tuning et Jumpstyle et il commercialise des T-shirts, des compilations et même des pornos sur fond de Jumpstyle… Rien n'arrête Alain, l'Empereur du Jump :

"J’ai vu sur google, des gens qui me décrivaient comme l’empereur. C’est pas moi ! Je ne vais pas m’appeler moi-même l’empereur, je n’emploie pas des mots comme ça, parce que je sais ce que j’ai encore à faire, y a encore beaucoup à faire, il y a encore le monde entier, il y a encore 190 pays à prendre…" (Alain)

Ne manquez pas, le deuxième épisode des Chti qui jumpent, la semaine prochaine !


Retour émissions 2008



8 Commentaires :


>> Envoyé par: wing
le 27 avril 2008 , à 02:28:00
c'est ca l'avenir de nos jeunes, sa me fait gerber


>> Envoyé par:
le 27 mai 2008 , à 19:50:00
faut mieux sa que du rap des cités


>> Envoyé par:
le 08 juillet 2008 , à 10:35:00
Le jump c de la balle!


>> Envoyé par:
le 10 août 2008 , à 00:07:00
je tient a préciser que tous les belges n'écoutent pas cette merde on passe déja assez pour des cons sans avoir besoin de sa :d


>> Envoyé par:
le 10 août 2008 , à 17:50:00
je trouve sa débile l'histoire du concours au métropolis a paris.
c'es do'office que les francais allaient gagner a l aplaudimètre ils etaient chez eux.
qu'ils viennent faire la revanche au complex et on les ramassera.
pr faire ce genre de concours il fau etre sur terrain neutre avec public neutre c'es la seule facon de se départager!!!!!


>> Envoyé par: Le Gitan
le 14 août 2008 , à 02:33:00
Pauvres belges, et dire que ca vient de chez vous... Comme si ca suffisait pas d'avoir Michou & Petit. Bref, courage pour la suite, car ils ont l'air motivés


>> Envoyé par: ghost rider
le 20 janvier 2009 , à 00:18:00
srx les ga regardez vous bande de demodez je vous emmerdez lé vieu tecktocnikeur ^^


>> Question Envoyé par: Ben
le 06 avril 2009 , à 01:13:00
Comment télécharger les videos?


Ajouter un commentaire:
Titre:
Auteur *:
Site web:
Contenu *:






Retour émissions 2008